1859 : ANNIVERSAIRE DE LA CONSÉCRATION DE NOTRE ÉGLISE

 

 

 

« L'an du Seigneur mille huit cent cinquante neuf, le vingt neuvième jour du mois de juin, en la Fête des Saints Apôtres Pierre et Paul, Illustrissime et Révérendissime Père en Dieu, Mgr Antoine Matthias Alexandre Jacquemet, évêque de Nantes, a consacré l'Eglise paroissiale de Mauves.
Le prélat suivant le cours de sa seconde visite pastorale était arrivé la veille au soir dans la paroisse, accompagné depuis les limites jusqu’au bourg par M. le Curé, M. le vicaire, M. l'abbé …, plusieurs notables de la commune et un bon nombre d'habitants qui étaient réunis pour lui faire cortège. Les arcs de triomphe et les feux de joie ornaient la route jusqu’au presbytère où Monseigneur devait passer la nuit .

L'Église de Mauves commencée en 1842 par les soins de M. Houget alors curé de la paroisse et bâtie sur les dessins de MM. Douillard, architectes, avait déjà était bénite par Mgr Jacquemet le 2 Juin 1850 et au cours de sa première visite pastorale.
Complétée aujourd'hui dans ses décorations intérieures par M. l'abbé Dubigeon, successeur de M. Houget, elle attendait du même prélat l'honneur de la Consécration, et la seconde visite pastorale devait être marquée par cette solennelle cérémonie.

Vers huit heures, le Pontife s'est rendu à l'oratoire où avaient été préparées les saintes Reliques destinées à la Consécration de l'autel. Il y a récité avec le Clergé les sept psaumes pénitentiaires ; puis, il s'est rendu à la porte de l’Église, où Monsieur le Curé lui a exprimé les sentiments de joie, de reconnaissance et d’admiration que la fête de ce jour faisait naitre dans les âmes ; et aussitôt Monseigneur ayant adressé à la Très Sainte Trinité l'invocation solennelle que le Chœur a continué : « Adesto Deus Unus Omnipotens, Pater et Filius, et Spiritus Sanctus ». Les cérémonies saintes ont commencé, et se sont poursuivies conformément aux prescriptions du Pontifical Romain.
L'Église a été consacrée sous le titre de Saint Denys, Evêque et Martyr, patron de la Paroisse de Mauves ; et le Pontife a déposé dans le Sépulcre de l’autel des reliques de Saint Barthélémy apôtre, et des Saints Victor, Adeodatus et Demetrius martyrs.

Lorsque la Consécration de l'Eglise et de l’autel a été achevée, Monseigneur, précédé du Clergé nombreux qui était réuni pour la fête de cette Dédicace, est allé chercher processionnellement le Très Saint Sacrement qui avait été conservé dans un modeste oratoire préparé au Presbytère.
Puis l a Messe « in die Dedicationis » a été célébrée par M. l'Abbé Lepré, Chanoine honoraire et Secrétaire de Monseigneur ; à la fin de laquelle le Prélat a donné la bénédiction pontificale.
Puis sur son ordre M. l'abbé Richard, vicaire général Archidiacre, a publié les indulgences accoutumées, faisant savoir aux fidèles que Sa Grandeur accordait à tous ceux qui visiteraient aujourd'hui l'Église de Saint Denys de Mauves une année d'indulgences, et quarante jours à ceux qui la visiteraient au jour anniversaire de sa Consécration .
La cérémonie a été dirigée par M. l’abbé Raguideau, chanoine, Maitre de cérémonie de la Cathédrale de Nantes ; et le Chœur par M. l'abbé Brunet, Vicaire de Notre Dame en la même ville.
De tout quoi a été rédigé le présent procès-verbal, au presbytère de Mauves, les jour, mois et an que dessus. »
(suivent les signatures publiées dans l'almanach paroissial paru au 1er janvier 1980 et photocopiées sur l'original )
                                                                           Extrait du régistre paroissial

« Vraiment, il est juste et bon, Père très Saint de te rendre gloire !
De jour en jour, Tu sanctifies ton Église, l’épouse du Christ, dont nos églises d’ici bas sont l’image, jusqu’au jour où elle entrera dans la gloire du ciel, heureuse de t’avoir donné tant de fils ! »

                                                                            (Préface de la Dédicace)